Communiqué de presse

 

L’Aide suisse à la montagne soutient le Restaurant Molinari Sempione à

Simplon-Village (VS)

 

La qualité suisse, façon italienne, dans ce restaurant  installé dans une maison datant de 1715 au cœur du village

 

Des produits régionaux de qualité dans une ambiance conviviale, voici la devise de Fabian Molinari, gérant passionné à la tête du restaurant Molinari Sempione. Après divers emplois, dont une carrière de 22 ans au Corps des gardes-frontière suisse, ce père de famille originaire de Simplon-Village a pris un tournant  à 180° en rachetant une ancienne maison d’officier au cœur du village afin d’y installer un séchoir à viande et un restaurant. Lorsqu’il décide il y a quatre ans d’acquérir la maison « Clemenz » datant de 1715, il imagine un projet de restaurant où il pourrait ravir les papilles des randonneurs et des touristes de passage. Le rêve s’est réalisé puisque depuis août dernier, Fabian Molinari sert des spécialités régionales à ses premiers clients. Consciente de la plus-value économique et sociale du projet.

 

Passionné de cuisine depuis toujours

Fabian Molinari a toujours été attiré par le monde de la cuisine. Ses parents ont d’ailleurs longtemps tenu le Restaurant de la Poste à Simplon-Village. Plus jeune, il entre dans la vie active en tant que cuisinier diététicien. Après ce premier emploi, il décide de s’engager dans le Corps des gardes-frontière suisse où il officiera pendant 22 ans. Parallèlement à cette activité, il reste passionné de cuisine et notamment de l’affinage de produits carnés. Autodidacte dans l’âme, en 2010, il commence à faire sécher du jambon sur l’os de manière artisanale, et élabore notamment une recette fameuse de jambon parfumé à la truffe. Ses premières productions rencontrant un franc succès, il fonde alors l’entreprise Molinari Sempione et commercialise à petite échelle son jambon cru.

 

Alors que Fabian Molinari est toujours actif aux frontières suisses, il rachète en 2016 la maison « Clemenz » à  Simplon-Village afin, dans un premier temps, d’y installer un séchoir à viande. Sensible à l’histoire des murs et des objets, il utilise une presse datant de la deuxième Guerre Mondiale pour bonifier les viandes séchées qu’il produit.

 

Quelques temps plus tard, il aménage une terrasse et une salle intérieure pour restaurer et faire découvrir son terroir culinaire. Les travaux sont actuellement en cours dans deux chambres destinées à héberger les futurs vacanciers.

 

Qualité suisse, façon italienne

Depuis juillet 2018, ce travailleur acharné a également racheté une boucherie à Brig pour vendre ses spécialités : jambon parfumé à la truffe, coppa aux orties, viande séchée à la mélisse citronnée, et bien d’autres succulentes viandes et charcuteries. Relevons qu’il commercialise d’ailleurs cette spécialité à Hong Kong. Avec ses premières expériences de séchage de viande, il a développé sa propre gamme et livre aujourd’hui notamment le restaurant d’entreprise Rolex.

 

Jamais à court d’idées

Depuis août de cette année, la carte du restaurant propose déjà toutes sortes de spécialités régionales : côte de porc flambée dans le foin, risotto à la truffe, viande séchée, pour n’en citer que quelques-unes. Fabian Molinari sert également des fromages locaux comme le Zwischenbergen et le Brigerberg. Grâce à sa terrasse installée sur l’ancien potager et financée par l’Aide suisse à la montagne, le restaurant peut accueillir 16 personnes à l’extérieur. L’aménagement de la salle intérieure permet de servir 30 personnes, ce qui fait une capacité totale d’environ 40 personnes.

 

 

Pour Mark Häfliger, l’expert bénévole en charge du projet pour l’Aide suisse à la montagne, ce concept de restaurant gastronomique poursuit l’objectif d’améliorer la qualité de vie dans une région structurellement faible avec une offre inédite. En relançant l’agrotourisme, il s’inscrit aussi dans une niche très porteuse. L’expert relève également : « Ce projet a toutes les chances de réussir, Fabian Molinari est dynamique, travailleur, passionné. C’est aussi un rassembleur qui bénéficie de nombreux contacts et qui s’engage toujours à fond dans ce qu’il fait ».

 



 .